Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

UN ATELIER PROFESSIONNEL

DE PRODUCTION ET DE FORMATION A L’IMAGE 

 

P1040127

 

En mars 2010 a été inauguré notre nouvelle antenne : l’atelier de l’image NegPos (argentique & numérique) situé au 34 promenade Newton dans le quartier de Valdegour, avec un appui d'Habitat du Gard pour les locaux, de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie (Arles) pour la logistique argentique, de nos partenaires du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) : la Ville de Nîmes, le Conseil Général du Gard, et l'ACSE, ainsi que du Ministère de la Culture dans le cadre de l’appel à projets 2010 « Pour une dynamique culturelle dans les quartiers ».

 

P1040128

                                         

Son fonctionnement repose sur un encadrement professionnel partiellement bénévole produit par des photographes de l’association sur un public de jeunes (ou moins jeunes) particulièrement motivés. Ces personnes issues du quartier, salariées par l’association sont formées par des photographes professionnels agissant en tant que tuteurs.

 

Leur mission consiste en deux principales activités :

- l’une touchant à la mémoire en image du quartier et à la valorisation de l’environnement et des gens qui l’habitent.

- l’autre plus professionnalisante et tournée vers la formation, où les différents publics : du quartier et de l’extérieur, se familiarise avec un savoir-faire technique, prenant appui sur l’ancienne et la nouvelle technologie de production d’images.

 

Ce projet doit aussi déboucher en 2011 :

- sur une plateforme de formations aux métiers de l’image.

- sur un atelier de production de tirages d’art.

- sur une entreprise coopérative tournée vers l’édition de matériels de communication simples à des ouvrages plus sophistiqués: livres de photographies, etc.

 

Nous nous engageons par ailleurs conformément aux principes définis par le contrat d’objectifs du CUCS 2008-2012 à développer tout au long de l’année, les connexions, les synergies et les projets avec les structures du quartier qui le désirent.

 

P1040141

de gauche à droite : Rachid Ouetassi, Miloud Stira, Jaâfar Akil 

 

Objectifs

 

L’atelier : outil de formation, outil de production

 

Un outil pour la formation

L’atelier est un lieu de formation destiné à initier et à professionnaliser des personnes inscrites ou non dans des parcours d’insertion. A travers des stages performants, encadrés par des professionnels de la photographie (photojournalisme, photographie de sports, photographie de portrait, etc.), et des modules tournés vers la compréhension et l’utilisation des outils (prise de vue numérique et argentique, développement n/b, impression digitale, utilisation de Photoshop), nous souhaitons toucher des publics issus du quartier mais aussi d’ailleurs.

Ainsi, les formations ne sont pas simplement destinées au public vivant au quartier, elles y amènent des publics en recherche de savoir.

Dans la même logique, les expositions de photographies que nous diffusont régulièrement dans nos murs et dans d’autres lieux du quartier (ex: CSCS), sont elles aussi une interface et un élément dynamique du mouvement culturel du quartier, à la fois depuis l’intérieur mais aussi vers l’extérieur. Elles font venir un public qui apprend peut-être ainsi à voir ce quartier d’une autre manière.


Un outil de production

L’atelier que nous allons mettre en place à Valdegour est unique en son genre.

Alliant l’ancienne et la nouvelle technologie photographique, fonctionnant pour son lancement sous la forme d’une association, dans une perspective professionnelle de structuration d’une entreprise coopérative, il permettra aux photographes et aux artistes membres de l’association, ou extérieurs à la structure, de trouver un espace de travail aux normes professionnelles et de répondre à des commandes d’impression d’expositions, basé sur un principe coopératif, ce service créera des ressources propres nécessaires au développement, à la dynamique et à l’équilibre de la structure. L’association pourra ainsi jouer à plein son rôle dans le soutien à la création en produisant les expositions quelle souhaite promotionner.

 

Le tirage d’Art : une concurrence (quasi) inexistante à Nîmes

Le tirage photographique se développe aujourd’hui dans deux dimensions majeures :

- la production de masse, effectué dans des laboratoires industriels et via internet.

- le tirage d’Art, effectué par des petites enseignes artisanales.

Nous avons remarqué que les outils de productions de tirages d’Art sont très peu nombreux à Nîmes et que les photographes doivent souvent se rendre à Montpellier, Arles, voir à Marseille pour trouver des laboratoires professionnels de qualité et compétitifs.

Nos objectifs en cette matière sont très clairs. Dés l’implantation de la logistique de production effectuée, les propres photographes de la structure pourront imprimer leurs œuvres à des coûts très intéressants sur un mode coopératif.

Dans un deuxième temps, l’atelier pourra se tourner vers l’extérieur et proposer ses services à d’autres photographes de la ville ou du département.

Pour finir, nous souhaitons aussi répondre à des appels d’offres institutionnels et ainsi dégager d’autres ressources.

 

vern Ouetassi2

la salle d'exposition de l'atelier de l'image lors de son inauguration le 3 mars 2010

 

Notre objectif est de poursuivre à travers ces dispositifs et grâce à cet outil, notre activité au but artistique, social et solidaire en développant là où il n’y a rien, un opportun et important creuset de créativité dans une logique de développement culturel et économique.

 

Résultats

Les résultats attendus seront de plusieurs ordres :

- participation à la revitalisation culturelle du quartier de Valdegour.

- apporter une activité qui s’intègre dans le quartier, qui y trouve sa place.

- création et pérennisation de l’emploi à mi-temps.

- créer des ressources propres nouvelles.

- créer un fonctionnement hybride qui débouchera nous le souhaitons sur la création d’une entreprise coopérative travaillant en synergie avec l’association.

 

vern Ouetassi5

de gauche à droite : Rachid Ouetassi, Miloud Stira, Patrice Loubon, David Icart

Éléments chiffrés

Date démarrage du projet : mars 2010

- 4500 euros d’achat de matériel numérique.

- 15 personnes / an formées à la prise de vue et au tirage photographique et à l’utilisation des interfaces (appareils, logiciels, imprimantes).

- 10 photographes utilisateurs de la structure et des laboratoires.

- 2600 euros de ressources propres (vente, formation et services).

- 1 permanent salarié à mi-temps.

- 35 650 euros de budget pour la première année.

 

Populations concernées

- la population du quartier.

- une population de stagiaires externes au quartier.

- des photographes ou artistes recherchant un laboratoire tireur d’images professionnel.

- les photographes de NegPos.

 

 

DSCN1456

Fatima Mazmouz

Tag(s) : #Nimes Valdegour